Sans dessus dessous

by

Jules Verne

Free Public Domain Books from the
Classic Literature Library

Sans dessus dessous Page 01

Sans dessus dessous by Jules Verne

[Redactor’s Note: Texte établis à partir de la _troisième édition,_ par Bibliothèque d'Education et de Récreation, J. Hetzel et Cie, Paris, 1889. ]

-------------------------------------------------------------------------------- _Couronés par l'Academie française_

S A N S D E S S U S D E S S O U S

PAR

J U L E S V E R N E

TROISIÈME ÉDITION

BIBLIOTHÈQUE DE RÉCRÉATION

J. HETZEL, ET CIE . 18, RUE JACOB

P A R I S — 1 8 8 9

-------------------------------------------------------------------------------- SANS DESSUS DESSOUS

I

Où la « _North Polar Practical Association_ » lance un document à travers les deux mondes.

« Ainsi, monsieur Maston, vous prétendez que jamais femme n’eût été capable de faire progresser les sciences mathématiques ou expérimentales?

— À mon extrême regret, j’y suis obligé, mistress Scorbitt, répondit J.-T. Maston. Qu’il y ait eu ou qu’il y ait quelques remarquables mathématiciennes, et particulièrement en Russie, j’en conviens très volontiers. Mais, étant donnée sa conformation cérébrale, il n’est pas de femme qui puisse devenir une Archimède et encore moins une Newton.

— Oh! monsieur Maston, permettez-moi de protester au nom de notre sexe…

— Sexe d’autant plus charmant, mistress Scorbitt, qu’il n’est point fait pour s’adonner aux études transcendantes.

— Ainsi, selon vous, monsieur Maston, en voyant tomber une pomme, aucune femme n’eût pu découvrir les lois de la gravitation universelle, ainsi que l’a fait l’illustre savant anglais à la fin du XVIIème siècle?

— En voyant tomber une pomme, mistress Scorbitt, une femme n’aurait eu d’autre idée… que de la manger… à l’exemple de notre mère Ève!

— Allons, je vois bien que vous nous déniez toute aptitude pour les hautes spéculations…

— Toute aptitude?… Non, mistress Scorbitt. Et, cependant, je vous ferai observer que, depuis qu’il y a des habitants sur la Terre et des femmes par conséquent, il ne s’est pas encore trouvé un cerveau féminin auquel on doive quelque découverte analogue à celles d’Aristote, d’Euclide, de Képler, de Laplace, dans le domaine scientifique.

— Est-ce donc une raison, et le passé engage-t-il irrévocablement l’avenir?

— Hum! ce qui ne s’est point fait depuis des milliers d’années ne se fera jamais… sans doute.

— Alors je vois qu’il faut en prendre notre parti, monsieur Maston, et nous ne sommes vraiment bonnes…

— Qu’à être bonnes! » répondit J.-T. Maston.

Et cela, il le dit avec cette aimable galanterie dont peut disposer un savant bourré d’x. Mrs Evangélina Scorbitt était toute portée à s’en contenter, d’ailleurs.

« Eh bien! monsieur Maston, reprit-elle, à chacun son lot en ce monde. Restez l’extraordinaire calculateur que vous êtes. Donnez-vous tout entier aux problèmes de cette oeuvre immense à laquelle, vos amis et vous, allez vouer votre existence. Moi, je serai la « bonne femme » que je dois être, en lui apportant mon concours pécuniaire…

— Ce dont nous vous aurons une éternelle reconnaissance, » répondit J.-T. Maston.

Mrs Evangélina Scorbitt rougit délicieusement, car elle éprouvait ­ sinon pour les savants en général ­ du moins pour J.-T. Maston, une sympathie vraiment singulière. Le coeur de la femme n’est-il pas un insondable abîme?

Oeuvre immense, en vérité, à laquelle cette riche veuve américaine avait résolu de consacrer d’importants capitaux.

Voici quelle était cette oeuvre, quel était le but que ses promoteurs prétendaient atteindre.

Les terres arctiques proprement dites comprennent, d’après Maltebrun, Reclus, Saint-Martin et les plus autorisés des géographes :

1° Le Devon septentrional, c’est-à-dire les îles couvertes de glaces de la mer de Baffin et du détroit de Lancastre;

2° La Géorgie septentrionale, formée de la terre de Banks et de nombreuses îles, telles que les îles Sabine, Byam-Martin, Griffith, Cornwallis et Bathurst;

3° L’archipel de Baffin-Parry, comprenant diverses parties du continent circumpolaire, appelées Cumberland, Southampton, James-Sommerset, Boothia-Felix, Melville et autres à peu près inconnues.

Please Support the Classic Literature Library

Buy Jules Verne Books from Amazon.com

Sans dessus dessous Page 02

French Authors

Jules Verne

Free Books in the public domain from the Classic Literature Library ©

Jules Verne
French Authors
All Pages of This Book
Jules Verne in French
20000 Lieues Sous Les Mers Part 01
20000 Lieues Sous Les Mers Part 02
Autour de la Lune
Aventures Du Capitaine Hatteras 01
Aventures Du Capitaine Hatteras 02
Cinq Semaines En Ballon
De la Terre à la Lune
Keraban Le Tetu, Vol. I
Keraban Le Tetu, Vol. II
Le Château des Carpathes
Le Docteur Ox
Le pilote du Danube
Les Cinq Cents Millions de la Begum
Les Indes Noires
Les Voyages Extraordinaires Michel Strogoff 01
Les Voyages Extraordinaires Michel Strogoff 02
Le Tour Du Monde En Quatre Vingts Jours
Robur le Conquerant
Sans dessus dessous
Voyage au Centre de la Terre
French doors for added elegance
Orange and Cinnamon French Toast – Eggy Bread Recipe
Honore de Balzac