Cinq Semaines En Ballon

by

Jules Verne

Free Public Domain Books from the
Classic Literature Library

Cinq Semaines En Ballon Page 01

CINQ SEMAINES EN BALLON

BY JULES VERNE

VOYAGE DE DÉCOUVERTES EN AFRIQUE PAR TROIS ANGLAIS

CHAPITRE PREMIER

La fin d'un discours très applaudi.--Présentation du docteur Samuel Fergusson--« Excelsior. »--Portrait en pied du docteur.--Un fataliste convaincu.--Dîner au Traveller's club.--Nombreux toasts.

Il y avait une grande affluence d'auditeurs, le 14 janvier 1862, à la séance de la Société royale géographique de Londres, Waterloo place, 3. Le président, sir Francis M..., faisait à ses honorables collègues une importante communication dans un discours fréquemment interrompu par les applaudissements.

Ce rare morceau d'éloquence se terminait enfin par quelques phrases ronflantes dans lesquelles le patriotisme se déversait à pleines périodes:

« L'Angleterre a toujours à la tête des nations (car, on l'a remarqué, les nations marchent universellement à la tête les unes des autres), « par l'intrépidité de ses voyageurs dans la voie des découvertes géographiques. (Assentiments nombreux.) Le docteur Samuel Fergusson, l'un de ses glorieux enfants, ne faillira pas à son origine. (De toutes parts: Non! non!) Cette tentative, si elle réussit (elle réussira!) reliera, en les complétant, les notions éparses de la cartologie africaine (véhémente approbation), et si elle échoue (jamais! jamais!), elle restera du moins comme l'un des plus audacieuses conceptions du génie humain! (Trépignements frénétiques.) »

--Hourra! hourra! fit l'assemblée électrisée par ces émouvantes paroles.

--Hourra pour l'intrépide Fergusson!» s'écria l'un des membres les plus expansifs de l'auditoire.

Des cris enthousiastes retentirent. Le nom de Fergusson éclata dans toutes les bouches, et nous sommes fondés à croire qu'il gagna singulièrement à passer par des gosiers anglais. La salle des séances en fut ébranlée.

Ils étaient là pourtant, nombreux, vieillis, fatigués, ces intrépides voyageurs que leur tempérament mobile promena dans les cinq parties du monde! Tous, plus ou moins, physiquement ou moralement, ils avaient échappé aux naufrages, aux incendies. aux tomahawks de l'Indien, aux casse-têtes du sauvage, au poteau du supplice, aux estomacs de la Polynésie! Mais rien ne put comprimer les battements de leurs cœurs pendant le discours de sir Francis M..., et, de mémoire humaine, ce fut là certainement le plus beau succès oratoire de la Société royale géographique de Londres Mais, en Angleterre, l'enthousiasme ne s'en tient pas seulement aux paroles. Il bat monnaie plus rapidement encore que le balancier de « the Royal Mint [La Monnaie à Londres.]. » Une indemnité d'encouragement fut votée, séance tenante, en faveur du docteur Fergusson, et s'éleva au chiffre de deux mille cinq cents livres[Soixante-deux mille cinq cents francs.]. L'importance de la somme se proportionnait à l'importance de l'entreprise.

L'un des membres de la Société interpella le président sur la question de savoir si le docteur Fergusson ne serait pas officiellement présenté.

« Le docteur se tient à la disposition de l'assemblée, répondit sir Francis M ...

--Qu'il entre! s'écria-t-on, qu'il entre! Il est bon de voir par ses propres yeux un homme d'une audace aussi extraordinaire!

--Peut-être cette incroyable proposition, dit un vieux commodore apoplectique, n'a-t-elle eu d'autre but que de nous mystifier!

--Et si le docteur Fergusson n'existait pas! cria une voix malicieuse.

--Il faudrait l'inventer, répondit un membre plaisant de cette grave Société.

--Faites entrer le docteur Fergusson, » dit simplenlent sir Francis M ...

Et le docteur entra au milieu d'un tonnerre d'applaudissements, pas le moins du monde ému d'ailleurs.

C'était un homme d'une quarantaine d'années, de taille et de constitution ordinaires; son tempérament sanguin se trahissait par une coloration forcée du visage, il avait une figure froide, aux traits réguliers, avec un nez fort, le nez en proue de vaisseau de l'homme prédestiné aux découvertes; ses yeux fort doux, plus intelligents que hardis, donnaient un grand charme à sa physionomie; ses bras étaient longs, et ses pieds se posaient à terre avec l'aplomb du grand marcheur.

Please Support the Classic Literature Library

Buy Jules Verne Books from Amazon.com

Cinq Semaines En Ballon Page 02

French Authors

Jules Verne

Free Books in the public domain from the Classic Literature Library ©

Jules Verne
French Authors
All Pages of This Book
Jules Verne in French
20000 Lieues Sous Les Mers Part 01
20000 Lieues Sous Les Mers Part 02
Autour de la Lune
Aventures Du Capitaine Hatteras 01
Aventures Du Capitaine Hatteras 02
Cinq Semaines En Ballon
De la Terre à la Lune
Keraban Le Tetu, Vol. I
Keraban Le Tetu, Vol. II
Le Château des Carpathes
Le Docteur Ox
Le pilote du Danube
Les Cinq Cents Millions de la Begum
Les Indes Noires
Les Voyages Extraordinaires Michel Strogoff 01
Les Voyages Extraordinaires Michel Strogoff 02
Le Tour Du Monde En Quatre Vingts Jours
Robur le Conquerant
Sans dessus dessous
Voyage au Centre de la Terre
A Man of Business
The Balloon Hoax
Ballooning in Europe